Apparues dans le paysage bancaire français depuis une dizaine d’années, les banques en ligne comme BforBank, Fortuneo, Monabanq ou encore Boursorama sont loin d’être aussi développées que leurs consoeurs européennes ou internationales.

Et même si elles gagnent chaque année de nouveaux clients, elles restent encore à la marge des pratiques en France. Les pure players représentent en effet moins de 4 % des comptes courants français, et se classent donc loin derrière les autres pays européens. Et notamment les leaders en la matière, à savoir les allemands et autrichiens.

Alors pourquoi un tel retard ? Et quelles mesures peuvent être prises pour le rattraper et favoriser le développement des banques en ligne en France.

Les banques en ligne vont-elles enfin décoller en 2018

Si on est en droit d’être optimiste quant aux développement des banques en ligne en France, la vraie question à se poser est de savoir pourquoi cela n’a pas été plus le cas ces dernières années. En effet, même si elle présente l’attrait de la nouveauté (ce qui n’est jamais négligeable), les pure players bénéficient également de la sécurité que représente leur création par les banques traditionnelles françaises. En effet, les plus anciennes, comme BforBank ; Boursorama ou Monabanq) sont toutes chapeauté par une banque classique. Ce qui leur permet de proposer une large gamme de service, à des tarifs toujours plus avantageux.

Ces dernières années, les banques en ligne ont également fait une belle offensive marketing. Et si vous avez allumé votre poste de télévision récemment, il est presque impossible que vous soyez passé à côté d’une publicité vantant les mérites (flexibilité, accessibilité, etc.) des pures players. Malgré tout, si on se réfère à l’évolution de leur chiffre d’affaire ou du nombre de leurs clients, force est de constater que cette offensive s’est soldée par un échec. En demie-teinte, certes, mais un échec tout de même.

Des profits minimes

Si on regarde les chiffres, et même si elles accueillent toujours plus de clients (300 000 nouveaux clients en 2017 pour Boursorama Banque, son PNB est en chute libre (moins 8 % comparé à son année de création). Idem pour BforBank qui enregistre une baisse de 21 % et Monabanq avec une chute de 70 % en 10 ans.

Quelle banque en ligne française est rentable ?

La seule banque à progresser dans le bon sens est Fortuneo. C’est la banque en ligne la plus rentable, et la seule réelle success story dans ce domaine. Il est cependant difficile de comprendre pourquoi elle se maintient à un si beau niveau quand ses concurrents prennent l’eau. En effet, elle a presque 2 fois moins de clients que Boursorama. Sa grande force est d’être pour la large majorité d’entre eux leur banque principale.

C’est d’ailleurs le principal problème des banques en ligne. Elles ne remplacent en effet pas les banques traditionnelles, mais sont une seconde option. Résultat : ces banques d’appoint sont caractérisées par des flux irréguliers et instables.

Pourquoi Fortuneo se démarque

Alors à quoi Fortuneo doit-elle son succès. Selon son directeur, il est difficile de trouver une réponse à ce constat. S’il peut se targuer d’avoir une offre solide et de satisfaire dans l’ensemble ses clients, Fortuneo n’est pas la seule à proposer des services complets et diversifiés.

Mais force est de constater que son modèle économique est beaucoup plus rentable. Et qu’elle fait partie des rares banques en ligne à ne pas augmenter ses tarifs en 2018. Résultat : Fortuneo est cette année encore la banque la plus accessible en France.

Quelle est la stratégie à suivre pour les banques en ligne

Alors que doivent faire les banques en ligne pour suivre la même lancée et devenir plus attractives, et surtout plus rentables. Le premier point à considérer serait d‘arrêter de se limiter à des produits financiers trop simples et commencer à séduire des clients plus hauts de gammes. Le but n’est donc pas de séduire uniquement les jeunes ou les clients aux moyens réduits, mais une clientèle exigeante et expérimentée. Mais pour cela, il faut monter la gamme de ses services et faire un vrai travail de refonte de leur gamme de produits bancaires.

Il faut en effet arrêter de croire que le seul attrait des banques en ligne est de remplacer les banques traditionnelles moribonde. Ou l’accompagnement de clients qui n’ont jamais été bancarisés et se retrouvent dans une offre archi simple et surtout très accessible. Car cette stratégie ne permet qu’une chose : attirer de nouveaux clients. Mais certainement pas devenir rentable. Les bons clients ne s’intéressant pas à une banque low cost, mais à une offre bancaire à la pointe et originale par rapport à ses concurrents.