Les particuliers, mais aussi les entreprises, sont dans l’obligation de domicilier leurs revenus auprès d’un établissement bancaire. Cependant, les démarches à suivre, mais aussi les critères à prendre en compte pour choisir sa banque ne seront pas nécessairement les mêmes. Dans cet article, je vous explique ce qu’est la domiciliation bancaire, comment choisir votre domiciliation et en changer si vous nécessaire. Continuez votre lecture pour trouver toutes les questions que vous pouvez avoir à ce sujet.

La domiciliation bancaire : c’est quoi ?

La domiciliation bancaire consiste, pour une entreprise comme pour un particulier, à choisir une banque dans laquelle vos revenus seront domiciliés. Concrètement, et à chaque fois que votre employeur ou que des clients souhaiteront vous envoyer de l’argent, ils vous réclameront un RIB (pour relevé d’identité bancaire) qui leur permettront de réaliser cette opération.

Qu'est-ce que la domiciliation bancaire ?

Pour les entreprises, cette démarche sera obligatoire, puisque l’on vous réclamera votre RIB au moment de constituer votre dossier de création. En effet, c’est sur le compte en banque que vous allez déclarer que sera reversé le capital social de votre entreprise (auquel vous ne pourrez toucher qu’une fois que seront émis les statuts de votre société).

Pour un particulier, le fait de domicilier ses revenus dans une seule et même banque présente également de nombreux avantages. Et notamment celui de bénéficier de taux préférentiels, pour obtenir un crédit ou une épargne logement, par exemple.

Quelle est la différence pour domicilier une entreprise ?

Pour une entreprise aussi, la domiciliation sera légèrement différente, avec des démarches spécifiques. Vous devrez en effet l’effectuer au moment de créer votre entreprise, pour y bloquer votre capital social jusqu’à ce que vos statuts soient émis.

Vous devrez également respecter certaines conditions pour la choisir. Votre banque, par exemple, devra être spécialisée dans votre domaine d’activité. Une obligation à laquelle échaperront cependant les auto-entrepreneurs ou micro-entrepreneurs qui pourront utiliser un simple compte privé. Attention cependant à ce qu’il soit bien séparé de celui sur lequel vous réalisez vos opérations personnelles.

Pour un professionnel, le choix de sa domiciliation bancaire sera également plus ardu, avec de nombreux critères à prendre en compte pour accompagner le développement de votre activité. Il est par exemple nécessaire de vous intéresser aux :

  • frais de domiciliation ;
  • tarifs des différents services bancaires et notamment en matière d’emprunt et de taux d’intérêt ;
  • la qualité du conseil financier, en particulier dans votre secteur d’activité ;
  • les facilités de trésorerie ;

Dans tous les cas, prenez le temps de peser le pour et le contre, car cette décision aura des conséquences importantes sur votre activité, et en particulier sa rentabilité.

Comment choisir votre banque ?

Avant de choisir sa banque de domiciliation bancaire, il est conseillé de comparer les offres des établissements financiers afin de bénéficier des meilleurs services au meilleur prix. Prenez en compte des critères comme le montant des frais bancaires, les facilités pour accéder à certains services financiers, notamment les prêts, mais aussi les taux d’intérêt proposés. Un bon service client est également indispensable, que ce soit en terme de réactivité et d’accompagnement dans vos projets.

Comment domicilier ses revenus ?

Cette décision est d’autant plus importante que s’il est possible de faire une ouverture de compte dans d’autres établissements bancaires, le fait de regrouper vos finances vous permettra d’accélérer vos flux financiers. Et d’éviter le blocage de vos revenus. Prenez donc bien le temps d‘étudier les différentes grilles tarifaires proposées par les banques (notamment les banques en ligne comme Fortuneo), et la capacité de votre futur établissement à vous accompagner dans vos opérations quotidiennes, ou le développement de vos activités. En regroupant vos comptes, vous pourrez par exemple exiger des avantages commerciaux, ou un conseiller dédié. Car en matière de service bancaire, la fidélité est une qualité très appréciée.

Pour les entreprises, tenez compte de critères bien spécifiques comme la possibilité d’automatiser la réception ou le versement des montant dus à vos clients ou vos fournisseurs. Pour les particuliers, concentrez-vous sur l’automatisation du versement de vos revenus par votre employeur (à qui vous n’aurez qu’à fournir votre RIB – un relevé de compte sur lequel figurent vos coordonnées bancaires – afin de faciliter ces mouvements de liquidité).

Les démarches pour se domicilier

Pour domicilier vos revenus, vous n’aurez qu’à ouvrir un compte bancaire sur lequel seront transférés automatiquement tous vos revenus. La démarche sera relativement similaire, qu’il s’agisse d’un compte particulier ou professionnel. Dans les deux cas, vous devrez présenter un certain nombre de pièces justificatives, et signer un contrat de domiciliation ou un bail commercial (que vous recevrez lorsque vous créerez votre entreprise).

Pour les entrepreneurs, préparez par exemple :

  • votre pièce d’identité ;
  • la domiciliation commerciale de votre société ;
  • l’immatriculation de votre entreprise auprès de la Chambre des métiers ou du registre du commerce ;
  • les statuts de votre entreprise ;
  • la parution de la création de votre entreprise au journal légal ;
  • votre numéro SIREN et code APE.

Faut-il passer par une société de domiciliation

Pour faciliter les démarches relatives à votre domiciliation bancaire, vous avez également la possibilité de vous tourner vers une société de domiciliation, dont c’est le corps de métier. Attention cependant, car leurs relations avec les banques ne sont pas toujours au beau fixe, et beaucoup ne leur font pas confiance. Pour éviter les blocages que cela pourrait occasionner, la meilleure solution reste de voir avec votre établissement bancaire si elle ne collabore pas avec ce type d’agences. Vous pouvez également vous tourner vers la Banque de France, qui peut également vous conseiller des sociétés de domiciliation sérieuses.

Les avantages et inconvénients de la domiciliation bancaire

La domiciliation bancaire présente de nombreux avantage. Et notamment les suivants :Comment choisir la banque pour se domicilier ?

  • recevoir plus facilement ses revenus et payer ses créanciers avec plus de simplicité ;
  • faciliter la gestion de vos finances et gagner du temps (à recentrer sur votre entreprise ) ;
  • bénéficier de privilèges comme de meilleurs taux d’intérêt et un accès plus facile à certains services financiers ;

En effet, en domiciliant vos revenus dans la banque dans laquelle vous avez déjà vos finances personnelles, vous pourrez obtenir plus facilement des crédits. En effet, votre banquier sera certainement rassuré par votre solvabilité, et plus enclin à vous faire confiance.

Cependant, il faut également tenir compte des inconvénients que présente cette démarche. En particulier :

  • l’impossibilité de reporter vos prélèvements automatiques, même si vous avez des difficultés financières ;
  • l’incapacité à demander un crédit auprès d’une autre banque que celle dans laquelle vous avez domicilié vos revenus ;
  • l’obligation d’avoir un certain niveau de revenu pour bénéficier des avantages précédemments cités ;
  • la possibilité que votre banque rejette une demande de transfert, sans avoir à se justifier.

Peut-on en changer ?

Si le choix de votre domiciliation bancaire est très important, vous aurez tout de même la possibilité d’en changer. En effet, en tant que particulier, vous pouvez être tenté de regrouper vos différents comptes bancaires si vous souhaitez contracter un crédit. En effet, votre banque peut exiger que vous rapatriez vos revenus chez elle. Même si cette obligation est limitée à une période de 10 ans, date après laquelle vous pourrez conserver vos avantages et changer de banque.

Avec la nouvelle loi de mobilité bancaire instaurée par Macron en 2017, il sera néanmoins plus simple de transférer vos comptes d’une banque à une autre. Vous n’aurez en effet qu’à signer un mandat de mobilité auprès de votre nouvel établissement bancaire. Ce dernier l’autorisera à entrer en contact avec votre ancienne banque pour réaliser la démarche en votre nom. Elle lui demandera notamment la liste de vos prélèvements et virements automatiques.

Ce transfert se limite cependant aux particuliers, et ne concerne pas les livrets et produits d’épargne, mais aussi l’assurance vie. Il prendra de plus entre dix et douze jours ouvrés pour permettre de transférer vos virements et prélèvements récurrents (allocations, impôts et factures électricité ou téléphoniques).

Ce que vous devez retenir

Comme vous l’aurez compris à la lecture de cet article, la domiciliation bancaire est une étape obligée pour les particuliers et les entreprises. Elle présente de plus des avantages certains dans la gestion de vos finances et l’accès aux différents services bancaires que peut vous proposer votre établissement. C’est donc pour cela qu’il est important de prendre tous ces critères en compte avant de porter votre choix sur telle ou telle banque. Et bien peser le pour et le contre.

Pour les entrepreneurs, pensez à choisir une banque qui puisse vous conseiller et vous accompagner dans le développement de votre entreprise. La disponibilité et la réactivité de votre conseiller seront donc indispensables pour que vous puissiez mener votre activité à bien.