Le trading en ligne : mise en garde et liste noire AMF

De nombreux investisseurs sont attirés par le trading en ligne, espérant un gain facile. Mais il est évident qu’on ne s’improvise pas trader du jour au lendemain. Avant de se lancer, il faut prendre le temps de s’informer sur les différents styles, les outils financiers, ainsi que les avantages et les risques de cette pratique. L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) publie régulièrement une liste des plateformes autorisées et non-autorisées, ce qui permet de choisir correctement son courtier en ligne, et il est bon de tenir compte des mises en garde lancées aux traders débutants.

Quels sont les risques du trading en ligne ?

Le monde de la finance jouit d’une aura assez mystique, qui attire les particuliers qui se voient déjà en magnat de la bourse. Toutefois, si le trading en ligne a rendu accessible les placements et les investissements boursiers au plus grand nombre, c’est loin d’être sans risque.

De nombreuses entreprises qui se présentent comme des courtiers en ligne promettent monts et merveilles – ce qui est déjà mauvais signe – et les utilisateurs qui font confiance aux mauvais acteurs du marché financiers pour les épauler pourraient essuyez de sérieuses déconvenues.

Voici les risques inhérents au trading en ligne qu’il convient de connaître.

liste noire AMF

Le risque de perte financier

La première mise en garde à faire à un potentiel trader, c’est de l’informer qu’il risque de perdre son argent. Tout le système de trading repose sur l’achat et la vente dans le but de faire du profit et il y a évidemment des gagnants et des perdants. Mais il faut savoir, selon une étude de l’AMF de 2014 (source), que 90% des investisseurs sur le Forex ou via les CFD (Contract for Difference) ont perdu de l’argent.

Sur le marché des devises (le Forex, pour Foreign Exchange), le plus important pour les acteurs de la bourse, les variations de valeur sont moins importantes que sur les actions ou les titres d’autres catégories (les options binaires, qui comprennent notamment les matières premières) mais l’effet de levier qu’il est possible d’activer est bien plus élevé. Bien que contrôlé chez les brokers agrées, il peut tout de même entrainer de grosses pertes quand il n’est pas maîtrisé.

Les risques d’escroquerie et les sites frauduleux

Il existe de très nombreuses plateformes qui proposent d’investir de l’argent en bourse, mais toutes ne sont pas fiables, loin de là. Pour un particulier peu aguerri au monde de la finance, il est facile de se laisser entourlouper par des plateformes aux méthodes bien rodées.

Pour éviter les escroqueries en ligne, il faut vérifier que la société est autorisée à exercer auprès du Registre des Agents Financiers (REGAFI), se méfier des propositions trop belles pour être vraies, éviter de céder à des ventes qui vous semblent trop agressives et fuir les agences qui vous proposent de trader à votre place, car c’est tout simplement interdit.

Sachez que la situation peut même se compliquer avec la double-escroquerie, qui voit des cabinets d’avocats illicites ou de faux professionnels de la finance proposer leurs services à des particuliers qui ont perdu de l’argent sur les marchés, afin de récupérer leur solde initial. L’individu qui se laisserait tenter pourrait à nouveau perdre des sommes importantes.

Pour aider un particulier à trader en ligne en toute quiétude, l’AMF publie une liste noire de courtiers qui n’ont pas le droit de pratiquer, ce qui facilite grandement le choix initial de votre broker.

Le trading en ligne : mise en garde et liste noire AMF

La liste Noire de l’AMF

Pour investir en bourse et devenir un acteur du marché financier sans prendre de risques inconsidérés, il est important de consulter la liste des brokers autorisés par l’AMF en 2020. Chaque année, l’Autorité des Marchés Financiers surveillent et autorisent / bloquent les plateformes, selon leur conformité aux règles établies en France.

L’AMF publie régulièrement des mises en garde sur différents thèmes liés aux finances, avec pour objectifs de protéger l’épargne des particuliers, d’éduquer et de sensibiliser aux dangers potentiels qu’il y a à investir en bourse lorsqu’on a peu de connaissances.

De manière générale, il est recommandé de se méfier des sites qui utilisent des techniques de vente forcées, qui vantent les mérites de leur plateforme en utilisant l’image de personnalités qui auraient gagné de l’argent avec eux (vous vous doutez bien que ces gens préfèrent rester anonymes), des brokers qui assure un retour sur investissement – ce qui et impossible puisque l’incertitude est le propre de la bourse), et bien évidemment de ceux qui ne disposent que de peu d’informations sur internet.

En combinant les mises en garde de l’AMF et en vérifiant sa liste noire ainsi que les brokers agréés en 2020, vous pourrez commencer dans le trading avec des bases saines. Il faudra ensuite veiller à se former pour comprendre les tenants et les aboutissants du monde de la finance.

A lire également : les spécificités des contrats de trading